Contactez-nous au : 03.71.49.00.33

Test psychotechnique du permis : Blog

Reservez gratuitement votre place dans un de nos 300 centres au prix le plus bas

La plupart des automobilistes utilisent leur téléphone au volant

Résultats inquiétant des études sur l'utilisation du téléphone au volant

Publié le 2021-11-17 13:00:00

Le dernier sondage réalisé auprès des automobilistes, publié par la Sanef, montre que plus de 80 % des conducteurs réguliers et 84 % des jeunes utilisent leur téléphone portable tout en conduisant. L'organisation constate que la crise sanitaire a amené à l'expansion des pratiques numériques, dont le télétravail, qui créent une dépendance au smartphone et aggravent les comportements à risque. 73 % de ceux qui travaillent à distance avouent utiliser le téléphone au volant régulièrement et 15 % plus souvent qu'avant. 10% des télétravailleurs participent aux réunions téléphoniques et visioconférences en étant au volant. Parmi les automobilistes interrogés, 54 % répondent à des appels en conduisant, 34 % lisent ou écrivent un SMS.

Une autre étude publiée en juillet 2021, fondée sur l'observation des conducteurs dans le trafic, a revelé que 8 % des automobilistes et 14 % des chauffeurs des poids lourds tiennent leur téléphone à la main en conduisant. Les résultats sont inquiétants surtout qu'à part le téléphone, il peut y avoir dans la voiture d'autres appareils, des systèmes d'assistance à la conduite, de navigation notamment, qui distraient l'attention du conducteur.

En été 2021 la Sanef et le Cerema ont étudié les comportements des chauffeurs qui utilisent des appareils au volant. L'étude a prouvé que l'utilisation du téléphone présente un danger pour les conducteurs et pour les autres usagers de la route : le temps de réaction augmente, les conducteurs maintiennent plus difficilement la vitesse appropriée et la distance de sécurité. Selon la Sécurité routière, 13 % des morts sur les routes ont été causés par l'inattention ou l'utilisation du téléphone en conduisant, et l'organisation Mondiale de la Santé estime que le téléphone au volant multiplie par quatre le risque d'accident.

L'usage du téléphone ou du kit mains-libres au volant est interdit par la loi et il est sanctionné de 135 euros d'amende et du retrait de trois points sur le permis. Si une infraction a été commise avec le téléphone au volant, le permis du conducteur sera suspendu de six mois. Pour vous inscrire au test psychotechnique de permis de conduire consultez la liste des psychologues agréés ADELI.